Novice en jardinage ? Plus pour longtemps

Vous avez envie de vous mettre au jardinage ? Cela est une très bonne idée. Et nous ne pouvons que vous faciliter pour cette initiative. Toutefois, armez-vous de beaucoup de courage et de patience, car on n’a rien sans rien. Par contre, vous ne savez pas encore par où commencer. Pas de problème, nous avons créé ce guide spécialement pour les personnes comme vous.

jardin-bio

Première étape : s’équiper des outils de jardinage nécessaires

               Pour bien commencer, il faut tout d’abord s‘équiper des outils de jardinage indispensables. En ayant les outillages nécessaires, vous pourrez travailler plus efficacement et avoir de meilleurs résultats. Sachez par ailleurs que les outils se partagent en trois grandes catégories : le travail du sol, la plantation et le semis et enfin l’entretien.

               Un sol bien préparé augmente la circulation de l’eau et de l’air. Par conséquent, plus votre sol est préparé, plus vos récoltes s’épanouiront. Il faut donc commencer par s’équiper des outils pour le travail du sol.

               La première est la bêche. Un outil qui sera indispensable pour retourner la terre et creuser. Comme il se peut que la condition de votre terre ne soit pas vraiment favorable, il vous faudra aussi une fourche-bêche, surtout sur les terrains lourds et caillouteux.

               La pelle de jardin, quant à elle, vous permettra d’extraire la terre, creuser et niveler (rendre un terrain uni et horizontal).

               La serfouette est un outil de jardinage qui est formé par une pioche. Il vous aidera à travailler la terre et arracher les mauvaises herbes dans votre plantation.

               Enfin, le râteau pour éliminer les cailloux et les petits débris végétaux

               Pour la plantation, vous devez avoir une pelle plantoir. Il n’est pas très difficile de la reconnaitre, car c’est une pelle à bout pointu. Si vous voulez préparer vos plantes racines nues ou en godets, vous ne pouvez pas vous passer de cet outil.

               Si vous prévoyez de planter des légumes en motte, vous aurez besoin d’un transplantoir.

               À un moment donné, vous devrez couvrir vos semis avec un peu de terre fine. Vous n’y arriverez sûrement pas, sans un tamis.

               Pensez aussi à entretenir fréquemment votre jardin. Un extérieur entretenu est non seulement plus esthétique, mais donne aussi une meilleure santé à vos plantes.

               L’arrosoir est sans aucun doute le plus indispensable à cet effet. Il vous permettra d’arroser les pieds des plantes, tout en gardant les feuilles et les semis intacts. Ce procédé est tout à fait utile pour ne pas pousser en tous sens les racines.

               Si vous cultivez sur une grande surface, le tuyau d’arrosage est plus pratique. En plus, vous n’aurez pas à vous déplacer, car elle peut englober plusieurs surfaces en même temps.

               Pour que vos plantes fleurissent plus efficacement, vous devez tailler fréquemment les tiges qui commencent à prendre de l’épaisseur avec un sécateur.

               Pour la propreté et la protection de vos mains, vous devrez aussi mettre des gants avant de procéder à n’importe quel travail.

               Ce n’est pas vraiment obligatoire, mais la brouette vous permettra de porter de lourdes charges plus facilement.

               Pour finir, vous devez toujours avoir un couteau dans vos poches (lorsque vous jardinez, bien sûr).

jardin-conseil

Quelques conseils pour réussir son potager

               En appliquant quelques principes de base, il est tout à fait dans vos cordes de réussir un potager. Même si vous n’êtes pas un jardinier professionnel, ce projet est tout à fait réalisable. Par ailleurs, vous devez suivre ces quelques conseils pour y arriver efficacement.

               Vous devez d’abord avoir un terrain propice à la culture du potager. Le terrain doit être bien ensoleillé et surtout à l’abri de vent dominant. Pour vous aider dans l’organisation, nous vous conseillons de morceler le potager en carré ou en rectangle. De cette manière, vous pourrez planter les légumes par rangées.

               Vous n’avez pas besoin d’un grand terrain, commencez d’abord par une petite superficie (mois 50 m²). Lorsque vous voyez que les légumes commencent à prendre du terrain, vous pouvez toujours augmenter l’espace. Un conseil précieux est de choisir aussi des légumes qui peuvent se planter sur un treillis pour gagner de la place.

               Une fois que le terrain est prêt, vous pouvez choisir les légumes que vous souhaitez planter. Ce choix n’est pas très difficile si vous vous référez à vos préférences et vos besoins quotidiens. Mais faites aussi attention, car certaines plantes ne sont pas adaptées à toutes les conditions climatiques.

               Pour vous aider, vous pouvez aussi vous référer au calendrier du potager. Celui-ci contient toutes les informations utiles pour un beau potager. Il contient tous les indicatifs nécessaires pour la période de semis, de repiquage et de récolte sur les principaux légumes. Grâce à lui, vous pouvez reconnaitre les légumes qui poussent selon les saisons.

               Il existe quatre grandes catégories de légumes : les légumes à feuilles (choux-fleurs, céleri, salade, poireaux…), les légumes racines et bulbes (carottes, navet, pommes de terre…), les légumes grains (petits pois, fèves, haricots…) et les légumes fruits (tomates, courgettes, aubergines…).

               Si vous commencez et que vous voulez que la chance soit de votre côté, optez pour les légumes faciles à planter. Par exemple les carottes, les pommes de terre, la laitue, les radis et l’échalote. En plus, ces derniers poussent au bout de quelques semaines. Contrairement aux artichauts et aux asperges, qui demandent plus de temps et plus d’entretien.

               Parallèlement à votre potager, plantez également un coin pour les aromes et les fines herbes. Ces plantes sont des incontournables, pour ceux qui veulent rassembler cuisine et jardinage. D’autant plus que les aromatiques sont très faciles à cultiver. En plus, cela donne un parfum particulier à votre jardin. Mais ce n’est pas tout, car ces plantes repoussent aussi différents parasites (fourmis, pucerons…)

Latest Comments
  1. Emeric

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *